• Carte


    votre commentaire
  • Dimanche 27 septembre, réveil à 5h à l’aéroport, nous allons récupérer nos sacs à la consigne et nous prenons notre avion. Arrivés à Yangon, direction la guesthouse pour une douche bien méritée. Ensuite nous partons manger notre premier plat Birman : un biryani !

    Yangon

    Un vrai régal. Sur le chemin nous passons devant la pagode Sule.

    Yangon

    Ensuite nous partons visiter la Pagode Shwedagon, sur la route nous passons devant le stade de football, Gérard apprend qu’il y’a un match pour 16h, la finale de la coupe du Myanmar, le rendez-vous est pris.

    Nous arrivons au lieu de la visite,

    Yangon

    une majestueuse Pagode de plus de 700 kilos d’or trône au milieu du site. On s’imprègne très vite de l'ambiance apaisante qui règne dans ce lieu.

    Yangon

    On pourrait rester là des heures, mais nous ne voulons pas louper le début du match. Du coup, nous rejoignons le stade pour voir le F.C Yadanarbon contre Ayeyawady United. Prix du billet 1000 kyats (70 centimes).

    Yangon

    A la mi-temps le match étant loin d’être passionnant et la fatigue se faisant ressentir, nous quittons le stade pour aller manger au night market. Au menu : brochettes et soupes.

    Yangon

    Ensuite retour à la guesthouse pour une bonne nuit de repos.

    Le lendemain, petit déjeuner birman puis balade dans les rues de Yangon sans oublier les petites pauses gourmandes…

    Yangon

    Mais, aurions-nous oublié de vous dire que nous avons fait ce matin un massage chacun d’une heure pour un total de 5 euros… ?!sarcastic

    La Birmanie est encore moins chère que le Sri Lanka. Dur dur de résister aux petites douceurs vendues à tous les coins de rue, et encore plus aux souvenirs… Il faut l’avouer : nous craquons !! A rajouter en surpoids dans le sac à dos : 2 Longhis, 1 sac, 1 livre… et nous sommes là depuis moins de 48 heures...oops

     

     

    Demain soir (mardi 29), départ pour le Lac Inle en bus de nuit (12 heures de trajet) !

     

     

    Infos voyageurs: De l’aéroport à Yangon, on a payé le taxi 7000 Kyats. On a dormi à Chan Myaye guesthouse (elle est dans le routard). On a réussi à négocier à 25000 Kyats mais nous n’étions pas encore dans la saison touristique. La chambre n’a pas de fenêtre mais elle est très propre, le lit est top et il y a la clim. La sdb était commune mais tout était très propre et le ptit déj très bon !

    Bon resto pour manger un biryani : Nilar Biryani & cold drink à Anawratha street.

    Sinon le soir pour balader et manger, le top c’est le sud de la ville.

    Marché sympa pour les souvenirs : le marché Boyoke ; mais tout y est un peu plus cher. Donc vaut mieux finir par lui pour les achats. 

     


    5 commentaires
  • Mardi 30 septembre,

     

    Avant de partir nous effectuons une dernière balade dans Yangon et nous en profitons pour aller au Marché Boyoke. Bien évidemment, on ressort avec des souvenirs… Ensuite lunch, une bonne douche et en route ! Le rendez-vous est fixé à 15h à l’agence où nous avons réservé notre billet, pour un départ de la gare des bus à 19h !!! (Il La circulation est particulièrement abondante dans cette ville et pour être sûr d’être à l’heure, le départ à l’agence s’effectue environ 3 heures plus tôt). Nous montons dans le pick-up et c’est parti !

    5 minutes après notre départ, le véhicule s’arrête pour récupérer 3 passagers… dont un couple de français (Julia et Bruno). Nous mettrons 2 heures pour rejoindre le terminal des bus.  Sur le trajet, la discussion s’engage, nous allons au même endroit et nous serons finalement les 4 seuls touristes pendant les 12 heures de bus. Une fois arrivés à destination (vers 7h du matin), un pick-up nous attend pour nous amener à Nyaungshwe, petite bourgade qui se trouve à 4km du lac Inle et qui regroupe la plupart des hébergements de catégorie bon marché autour du lac. Sur le chemin, nous devons nous acquitter du droit d’entrée pour une semaine qui est de 13000 Kyats par personne (10 euros)

    A peine les sacs posés dans la chambre, nous louons des vélos et partons pour le marché de Maing thauk.

    Normalement il y’en pour 40min, mais vu que nous avons fait un détour, nous mettrons presque 1h30 pour y arriver… (Au moins, on fait du sport !)

    Dans le marché, nous retrouvons Julia et Bruno. On fait un tour puis nous partons manger tous les quatre dans une petite gargote. Une fois rassasiés, Julia et Bruno retournent à la Guesthouse tandis que nous allons visiter « Red mountain » où se trouve une production de vin birman.

    Lac Inle

    La vue est superbe et l’endroit est très sympa pour boire un verre mais la chaleur et le trajet retour restant à faire ont raison de nous. On se dit qu’avant de partir du Myanmar nous aurons l’occasion de goûter le fameux vin Birman du lac Inle. Une fois en ville, on balade au marché puis on croise nos voisins français (nous sommes dans la même guesthouse). On réserve alors, pour demain et après-demain (jeudi 01 et vendredi 02), une pirogue pour aller visiter les différents sites du lac, ainsi que le bus pour nous rendre à Bagan dans la nuit de vendredi à samedi (9h de trajet). Après cette journée bien remplie, retour à la chambre, dont nous sortirons uniquement pour aller manger dans un petit « boui-boui » pour la somme de 3900 kyats soit moins de 3 euros… Au menu : Soupe de nouilles et poulet pour Delphine et nouilles poulet pour Gérard, le tout préparé à la Birmane (différentes épices et herbes pour un résultat délicieux) ainsi qu’une bouteille d’eau fraîche.

    Jeudi 01 octobre, réveil à 5h30, départ à 6h pour le lac Inle. Sur le trajet jusqu’à la pirogue nous croisons des moines qui, comme chaque matin, se font offrir du riz par les fidèles.

    Lac Inle

    Alors que nous voguons sur le lac, nous croisons les fameux pêcheurs qui pagaient avec une jambe afin d’avoir les mains libres.

    Lac Inle

    Après 2 heures de navigation afin de descendre jusqu’au lac Sankar – qui se trouve en dessous du lac Inle -

    Lac Inle

    Nous arrivons au marché qui n’a lieu que tous les 5 jours et où il n’y a pas le moindre touriste hormis un couple d’anglais et nous quatre. La veille, un fort orage a eu lieu, de ce fait le sol est boueux et c’est assez glissant. On est bien content d’avoir chaussé nos baskets ! Le marché est vraiment très chouette, d’autant plus que différentes ethnies y sont présentes avec leurs tenues traditionnelles.

     

    Lac Inle

     Et bien sûr, nous ne parvenons pas à résister et repartons avec deux sacs typiques de la région.

    Ensuite nous nous arrêtons dans un petit village au bord du lac afin de visiter un monastère et un temple. En chemin, nous passons devant une école. Les enfants nous font de grands signes et prennent plaisir à poser pour une photo.

    Lac Inle

    Après cela direction une fabrique de vin de riz familiale 

    Lac Inle

    Avec évidemment une petite dégustation à la fin de la visite. Rassurez-vous, ils nous ont offert des bananes afin de ne pas repartir en titubant !

    Lac Inle

    Nous en profiterons pour nous restaurer dans leur petit restaurant avec vue sur le Lac…

    Alors que nous finissons de manger, le soleil matinal fait place à de gros nuages menaçants. Nous nous hâtons afin de visiter un site magnifique (avant la tempête !), composé de plus de 100 stûpas.

    Le trajet suivant nous mènera à une fabrique de poterie, avec une grand-mère qui assouvira notre curiosité par une petite démonstration.

    Lac Inle

    Et la dernière visite de la journée se fera dans une fabrique de tissage (coton et soie). Les métiers à tisser sont époustouflants.

    Une journée magnifique qui se termine.

    Le lendemain (jeudi 07), nous partons à 7h. Le conducteur de la pirogue (Liang-Liang) est venu avec son frère qui ne travaille pas aujourd’hui (il est pêcheur). Nous commençons par nous arrêter pour voir les plantations de tomate sur le lac (Liang-liang nous explique le processus).

    Et nous passons au sein d’un village sur pilotis afin de visiter un nouveau marché. Sur la route nous discutons avec Liang-Liang, qui est vraiment très sympa !! Nous apprenons que sa femme est enceinte de 8 mois. Au marché avec Julia et Bruno, nous achetons une tenue pour le futur bébé, mais comme il ne sait toujours pas le sexe (l’hôpital se trouve dans une ville éloignée et il n’a pas les moyens de s’y rendre)  nous choisissons une couleur neutre. Nous ne disons rien à Liang-Liang car il nous a invités à boire le thé chez lui en fin de journée et nous souhaitons lui offrir quand il sera avec sa femme.

    Du marché, nous nous rendons à une fabrique de cigares birmans.

    Ensuite, nous allons visiter une pagode, mais, alors que nous naviguons, la police bloque certaines voies car le président Birman va arriver pour une cérémonie. Nous descendons de la pirogue et allons assister à la cérémonie en compagnie des enfants.

    Lac Inle

    Etant donné que nous ne soutenons pas le président et ses idées, nous continuons notre visite sans attendre son arrivée (ça aurait était Aung San Suu Kyi cela aurait était totalement diffèrent).

    Midi arrive très vite, Liang-Liang nous amène dans un restaurant super sympa.

    Puis nous visitons une petite fabrique de bijoux en argent

    Lac Inle

    Nous continuons les découvertes en nous rendant au village d’In Dein où se trouve une belle pagode connue pour les 600 mètres de marches qui permettent d’y accéder.

    Lac Inle

    Nous finissons la journée par un monastère sur pilotis

    Et voilà, ces 2 jours sont à présent terminés. Le lac Inle, nous pouvons vraiment dire que c’est un rêve devenu réalité. C’est absolument fabuleux de voguer au milieu de ces habitations sur pilotis et de découvrir tout l’artisanat qui fait vivre ces villages. Un vrai coup de cœur !

    Comme prévu, sur le chemin du retour, nous nous rendons chez notre ami Birman pour boire le thé.

    Lac Inle

    Il nous explique pas mal de choses sur la vie des birmans. Lors de la remise du cadeau, sa femme est très gênée (c’est leur réaction habituelle mais on sait qu’ils sont très contents). Avant le départ séance photo devant la maison de notre hôte.

     

    Lac Inle

     

    Les adieux avec Liang-Liang sont poignants. (Pour ceux qui souhaiteraient faire appel à ses services, il faut se rendre à « Thu Thu travel agency» dans la ville de Nyuangshwe et demander Liang-Liang).

     

    De retour à la guesthouse, nous récupérons nos sacs et partons pour 9 heures de trajet nocturne direction Bagan.

     

     

     

    Infos voyageurs : On a dormi à « the little inn » (aussi dans le routard). On a eu une chambre pour 22800 Kyats. La chambre était très bien et ptit déj au top !

    Pour la balade sur le lac, on vous conseille de passer par « Thu Thu agency travel » (en face du marché) et de demander à avoir Liang Liang, c’était le conducteur de notre pirogue. Il nous a invités chez lui dans sa maison en bambou pour boire le thé et rencontrer sa femme. C’était vraiment super d’être plus près des birmans. Si vous le voyez, dites-lui que vous êtes nos amis.

    On a fait l’excursion sur le lac en 2 jours. 1er jour la partie basse (lac sankar) pas du tout touristique. Et le 2e jour la partie haute (lac inle) soit disant plus touristique mais on n’a pas croisé grand monde. Les deux jours étaient vraiment géniaux.

     

    On a visité les vignes de Red Mountain. Très chouette. Par contre sur place ils vendent leur vin à 18000 Kyats la bouteille (nous n’en avons pas pris) mais nous avons réussi à la trouver à Pyin U lwin à 12000 kyats. On a pris du rouge, pas mal du tout pour du vin birman avec les petites chips locales ;)


    3 commentaires
  •  

    Arrivée vers 4h30 du matin après un trajet qui ne fut pas de tout repos. A la guesthouse, nous posons nos sacs, louons des vélos et partons à la rencontre de ce magnifique site. Le but est d’arriver avant le lever du soleil. Challenge réussi puisque nous sommes en haut d’un stupa à 5h45.

    Bagan

    Bagan

    Bagan

     

    Bagan

    Bagan

    C’est extraordinairement beau, on en prend plein les yeux !!! Ensuite nous passons la journée à balader dans cette immense site qui fait plus de 92km² et qui compte plus de 2000 stupas, temples et pagodes.

    Bagan

     

     

    Vers 15h30 nous retrouvons Julia et Bruno autour d’un jus de fruit frais puis nous fonçons tous les quatre ensemble afin voir le coucher de soleil qui sera  finalement voilé par les nuages.

    Bagan

    Mais les nuages n’enlèvent rien à la beauté du site. Nous demeurons subjugués.

    Après cette journée bien chargée (nous avons parcouru une grande partie du site à vélo), retour dans nos chambres pour une bonne douche, puis petit restaurant suivi d’un passage rapide à la fête local. Les birmans nous surprennent car ils sont comme hypnotisés par le spectacle et entre chaque chanson, personne n’applaudit… ce qui laisse place à un véritable blanc. C’est leur façon de faire !

    Dimanche 04 septembre, nous louons un E-bike (il s’agit d’une sorte de scooter électrique) pour continuer à visiter cet incroyable site car le vélo ne permet pas d’aller assez loin.

    Bagan

    A la sortie d’un temple nous rencontrons une birmane très sympa qui propose à Delphine de mettre du « tanaka ». C’est une crème qu’ils produisent à partir du frottement de la branche d’un arbre sur une pierre lisse et humidifiée. Pour les birmanes, cela les protège du soleil, des moustiques, hydrate leur peau mais c’est aussi un véritable atout beauté.

     

    De ce fait elle le gardera la journée sur le visage, les birmans sont ravis de voir des occidentaux adopter leurs coutumes (port du longhi, tanaka…). Vers 11h nous croisons un couple de français (Marion et Anthony) en voyage pour 5 mois et que nous avions rencontrés hier matin au lever du soleil. Nous échangeons plein de bons plans et conseils et nous nous donnons rendez-vous vers 19 heures. Un peu plus tard c’est Julia et Bruno que nous croisons par hasard à la terrasse d’un restaurant, nous nous joignons à eux pour la pause déjeuner. En face du restaurant se trouve une femme Palaung (la fameuse "femme girafe") qui tisse des écharpes. Nous l'observons avec son métier à tisser et elle propose à Delphine de prendre une photo avec elle, et bien entendu... Delphine a craqué pour une écharpe faite main par cette dame (elle a réussi a trouvé dix bonnes raisons en moins de 5 minutes pour ne pas repartir les mains vides...).

    Bagan

     

    Ensuite, nous  donnons rendez-vous à nos amis pour le coucher du soleil sur un stupa, malheureusement, comme hier, un nuage nous empêche de profiter du spectacle de la nature avec vue sur le site, mais le paysage reste magnifique.

    Bagan

     

    Le soir apéro et repas avec Julia, Bruno, Marion et Anthony dans un petit restaurant familial très sympa.

     

     

    Infos voyageurs : On a dormi à Pyinsa Rupa pour 21600 kyats après négociation (elle n’est pas dans le routard). La guesthouse se trouve sur la route principale en direction du poste de police, juste après le restaurant qui porte le même nom. Elle était bien sans plus mais c’est la moins chère et la mieux qu’on ait trouvé à 5h du mat (on en a quand même visitées 3 dont 2 du routard).

     

    Pour balader à Bagan, on vous conseille les E-Bike. 7000 kyats la journée. On a fait une journée à vélo, mais le site est vraiment très étendu et c’est assez épuisant. On a mangé à un resto sur la route entre Old et New Bagan (conseillé par le routard), on ne se souvient plus du nom mais c’était super bon et vraiment pas cher. Il se trouve en face du petit magasin de tissage de la femme girafe.


    4 commentaires
  • Lundi 05 septembre, nous quittons Bagan de bon matin. Mais avant de partir, nous partageons le petit déjeuner avec Julia et Bruno (qui partent profiter des plages birmanes dans le sud-est) avec qui nous avons passé de supers moments et qui ont la gentillesse de ramener nos souvenirs dans leurs bagages pour nous les envoyer de France (comme Violaine et Clément avait fait au Sri Lanka).

     

    Après 5 heures de mini-bus (le trajet en plein jour nous a permis de nous rendre compte de l’état des routes et des conditions de travail de ceux qui les construisent… Il n’y a aucune machine, tout se fait à la main !!) nous voilà à Mandalay où nous reprenons directement un pick-up pour Pyin u lwin, petite ville loin de l’agitation touristique.cool

    Pyin u lwin

    Il est presque 18 heures quand nous posons le pied à terre, après 3heures de trajet sur un banc en bois, avec une passagère qui vomit et un chemin plus que chaotique nous voilà enfin arrivés dans cette petite bourgade qui a gardé des traces de la colonisation anglaise avec ses bâtiments

    Pyin u lwin

    Clock tower

    Pyin u lwin

    Et ses diligences.

    Pyin u lwin

    Pyin u lwin

    Après avoir fait 4 ,5 guesthouses, nous tombons exactement sur ce que nous voulions. Une chambre au calme, hors de la ville, propre avec en prime la clim, écran plat, eau chaude, frigo, grand lit avec super matelas, wifi et petit déjeuner compris pour un peu moins de 18 euros. Après une bonne soupe chinoise, nous nous endormons paisiblement.sleep

    Le lendemain matin nous allons faire un tour au marché

    Pyin u lwin

    Nous en profitons pour nous renseigner sur les ethnies habitant la région (le peuple Shan) et les différentes manières d’aller à leur rencontre. En baladant, nous tombons sur une boutique vendant du vin dont le fameux vin rouge de la Red Mountain (Lac Inle). Nous ne résistons pas... Après le lunch, nous retournons à la guesthouse pour passer une après-midi tranquille afin de faire laver notre linge et réserver une excursion pour aller dans différents villages Shan. Vers 19h, petit apéro birman avec vin du lac Inle et chips locales.smile

    Pyin u lwin

    Mercredi 07 septembre, après le petit déjeuner nous partons au marché Shan, puis nous prenons la route pour des villages Shan à bord d’un tuk-tuk birman qui n’est pas de tout confort…

    Pyin u lwin

    Malheureusement la tenue traditionnelle ne se porte plus dans ces villages. La balade hors des sentiers battus est très agréable. Le dépaysement est garanti dans ces villages à plus d’une heure de route de la première ville.

    Pyin u lwin

    Pyin u lwin

     

    Pyin u lwin

     

    Pyin u lwin

    Sur le chemin, nous faisons une halte afin de visiter un petit monastère et un stupa surplombant un paysage dénué de toute trace de civilisation.

    Pyin u lwin

    Vers midi nous rentrons à la guesthouse nous reposer un peu, puis nous allons manger dans un restaurant au bord du lac.

    Pyin u lwin

    L’après-midi se passera tranquillement à la chambre. Même en voyage, on apprécie une petite après-midi à ne rien faire !

     

    Demain, départ pour Mandalay, notre dernière étape en Birmanie !

     

     

    Infos voyageurs : nous avons dormi à Dhalia Hôtel qui est vraiment top. On a eu une super chambre pour 25000 Kyats la nuit (après négociation). On vous déconseille par contre les excursions que le mari de la proprio propose. Il y a un resto un peu plus cher mais vraiment super qui est Lake front Restaurant, le cadre est top (on vous le conseille en journée).


    1 commentaire
  • Réveil vers 8 heures, direction le petit déjeuner, qui est gargantuesque :

    Mandalay

    Ensuite retour à Mandalay, toujours en pick-up (on ne change pas une équipe qui gagne !).

     

    Après 2 heures de route, nous voilà arrivés à notre destination… Il nous faudra une heure pour trouver la guesthouse qui nous convient. Une fois cela fait, direction le centre-ville et plus particulièrement la fabrique de feuilles d’or.

    Les bouddhistes achèteront ensuite ces feuilles d’or afin de les coller sur les bouddhas représentés dans les pagodes. Premier prix : 4000 Kyats soit un peu moins de 3euros. Nous quittons les batteurs d’or et continuons notre balade jusqu’à la tombée de la nuit. En chemin, Delphine achète un tee-shirt de Aung Sang Suu Kyi.

    Vendredi 09 septembre, de bon matin nous partons en pick-up à la Pagode Mahamuni

    Mandalay

    Mandalay

     

    Ensuite direction le palais royal

    Mandalay

    Mandalay

    La ville est particulièrement étendue. Il nous apparaît alors nécessaire de recourir aux motos-taxi.

    Première étape : le Monastère Shwe Nandaw qui est tout en bois

    Mandalay

    Deuxième étape : Mandalay hill qui offre une superbe vue sur la ville malgré le mauvais temps.

    Mandalay

    Mandalay

    Vers 17 heures, retour en centre-ville où, à peine arrivés, une forte pluie s’abat sur nous. Un gentil monsieur nous abrite dans son magasin. Nous y resterons finalement une bonne heure en attendant que l’orage passe… A la première accalmie, nous partons à la recherche d’un taxi. Finalement, ce sera une gentille birmane qui nous ramènera gratuitement en voiture jusqu’à notre guesthouse. Vraiment trop gentils les Birmans !! Le soir nous irons manger dans un restaurant de rue pour moins de 2 euros à deux, un véritable régal.

    Le lendemain matin nous partons en pick-up au village d’Amarapura. Nous arrivons pour 10h15, l’heure à laquelle les moines forment des files interminables à l’intérieur du monastère pour aller manger.

    Mandalay

    Alors que nous sommes sur le point de partir du monastère, un moine vient discuter avec nous puis nous propose une visite du site, ce que nous acceptons, il nous donnera beaucoup de détails sur la vie d’un moine et le déroulement d’une journée « classique ». Un moment très agréable mais qui se terminera par une demande de contribution financière par le moine. C’est dommage !

    Ensuite nous allons au fameux pont en teck « U Bein » qui s’étend sur 1,2 km.

     

    Mandalay

    Après cela, nous repartons pour Mandalay, où nous passons l’après-midi dans la chambre pour préparer notre départ… Et oui, demain nous prenons l’avion, direction la Thaïlande !

    La dernière soirée sera très locale car nous la passerons en partie avec les jeunes employés de la guesthouse. Delphine leur fait un bracelet à chacun en live (ils sont très contents !) et pendant ce temps ils nous mettent de la musique birmane sur notre ordinateur. Bien sûr, on ne peut échapper à la fameuse séance photo que les birmans adorent tant.

    Mandalay

     

     

     

    Infos voyageurs : on a dormi à Nylon hôtel (pas le new Nylon hôtel juste à côté). Vraiment pas cher et le staff est top ! Par contre, on n’a pas été fan de la ville. De jolies visites mais la ville en elle-même n’est pas agréable. Il n’est pas nécessaire de s’y attarder selon nous.

     

    Notre bilan sur le Myanmar : avant d’arriver ici nous avions entendu mille et une choses. Pour nous l’expérience aura été plus que positive, les gens que nous avons rencontrés ont toujours été d’une grande gentillesse, pas une fois nous nous sommes sentis en insécurité bien au contraire. On trouve des chambres très propres avec eau chaude et clim pour moins de 20 euros. Petite info, les Birmans adore chanter le soir au coin de la rue, ils se rassemblent à 3 ou 4 avec une guitare…. Et c’est parti pour des mini-concerts… ils sont également friands de parfums français, donc si vous passez par-là, n’hésitez pas à ramener des échantillons, vous pourrez difficilement leur faire plus plaisir.

    Enfin, les guides de voyage insistent sur la nécessité de réserver les chambres à l’avance. En ce qui nous concerne, nous n’avons effectué aucune réservation et nous n’avons jamais dormi dehors. Cela nous a permis de négocier nos chambres à chaque fois. 

     

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique